Hitler, mon voisin

Souvenirs d'un enfant juif

Bertil Scali et Edgar Feuchtwanger

Michel Lafon

2013

LE LIVRE

Agé de 5 ans, Edgar, fils unique d'un éditeur juif, vit une enfance heureuse dans la ville de Munich. En 1933. lorsque Adolf Hitler, devenu chancelier, s'installe dans l'immeuble d'en face, le bonheur de cette vie sans nuage éclate. Les parents d'Edgar, déchus de leurs droits de citoyens ordinaires, tentent de le protéger des humiliations tandis qu'à l'école, sa maîtresse lui fait dessiner des croix gammées et ses camarades rejoignent les jeunesses hitlériennes. Depuis sa fenêtre, Edgar va assister à la préparation de la Nuit des longs couteaux, de l'Anschluss et de la Nuit de cristal... Les Juifs sont arrêtés, son père est enfermé à Dachau. En 1939, Edgar est envoyé seul en Grande-Bretagne. Il y fera sa vie, sa carrière, fondera une famille, et s'efforcera d'oublier le cauchemar de son passé. Un passé qui rejaillit soudain, à l'âge de 88 ans.

Traduit en 14 langues

DANS LA PRESSE

Munich, années 1930: un enfant juif observe son voisin d'en face, devenu maître du IIIe Reich. Aujourd'hui historien britannique, Edgar Feuchtwanger raconte enfin ses souvenirs.
L'Express

Le récit, mis en scène de façon rigoureuse et plaisante, mêle harmonieusement le récit de la vie quotidienne de cette famille juive, aisée, raffinée et cultivée et celui des événements politiques tels qu'ils se sont déroulés sous ses fenêtres. 
Le Figaro

L'ex-voisin juif du Führer se souvient d'un homme « plus petit » que son papa et « pas sympa » croisé, gamin, au coin de la rue.

Le Parisien

Un document autobiographique exceptionnel. 
France Inter

In this disquieting coming-of-age story, narrated in the voice of the author’s childhood self, Feuchtwanger unfolds the surreal tale of the decade he spent living across the street from Hitler’s Munich apartment, from 1929 to 1939. 
The New Yorker

Rédigé comme un journal, l’ouvrage devient, sous la caméra, une longue promenade mémorielle où se détache l’image de ce voisin improbable, « et qui portait la même moustache noire que papa ».
Sud Ouest

The narrative unfolds from a child’s perspective but benefits from an adult historian’s attention to detail.
Newsweek

The title says it all.

The New York Times Review of Books


An exceptionally powerful and emotionally charged story. 
The New York Journal of Books

Edgar Feuchtwanger Bore Witness, Horribly Close to Hitler.

The New York Times

Edgar Feuchtwanger a observé durant neuf ans, aux premières loges depuis sa fenêtre, le quotidien du dictateur allemand.

Times of Israël

Revue de presse