Magazine Hop ! : « Écrire est un acte fondamentalement humain »

Magazine Hop !


Aussi loin qu’il se souvienne, Bertil Scali a toujours mené des projets d’écriture. « Enfant, je profitais de mes vacances dans l’Aveyron pour jouer au reporter. Au lycée, avec un ami, nous nous étions amusés à écrire un roman mettant en scène nos camarades ». À cette même

époque, inspiré par les manifestations contre la loi Devaquet auxquelles il participe, Bertil propose un article au quotidien Le Monde, qui le publie. Plus tard, il vend à VSD le récit de copains ayant triché à l’épreuve du bac à l’aide de talkies walkies… Rentré à Radio Nova

grâce à son copain Édouard Baer, il réalise des reportages qu’il revend par la suite à la presse écrite. C’est donc en tant que journaliste que Bertil Scali a fait ses premières armes. « Après 15 ans de journalisme, je suis devenu éditeur. J’accompagnais des auteurs jusqu’au jour où, moi aussi, je me suis mis à écrire. J’avais près de 40 ans ». Son premier roman, « Un jour comme un autre », connaît un beau succès. Tout comme « Hitler, mon voisin », qui raconte la vie d’un juif ayant vécu dix ans en face du dictateur. Aujourd’hui, Bertil Scali écrit des romans

d’anticipation. « Air », co-écrit avec Raphaël De Andreis, raconte l’histoire d’une prise de pouvoir par des écolos radicaux. En mars 2022 sortira « Mer » sur la montée des eaux à Bordeaux. Le suivant, « Terre », portera sur l’érosion des sols. « Pour moi, écrire est un acte

fondamentalement humain, un exercice sain et naturel qui permet de raconter, de témoigner, de dénoncer ». L’auteur, qui aime implanter ses histoires dans la région pour être plus juste, a tout naturellement fait le choix de Cairn, un éditeur régional qui lui correspond.