MER : Sale temps à Bordeaux (Le Figaro Madame)

Et pourtant, on vous avait bien prévenus… L'Australie n'est plus qu'un mauvais souvenir, grands incendies, montée des eaux, Bordeaux est devenue une sorte de Venise grise, les paysans du coin ont ressorti leurs échasses. On ne parle plus de pays en voie de développement, mais carrément de pays en voie de disparition. Les réfugiés naviguent dans tous les sens. Sale temps pour le commissaire Sacha et sa lieutenante Merci, car mille réfugiés ont disparu, notamment une mystérieuse Gloria… Et ils ne sont pas au bout de leur surprise. Un roman noir (tendance verte) qui mêl, avec beaucoup de punch, fantastique, écologie et politique en nous mettant face à toutes les faiblesses humaines. Un conseil : " Apprenez à nager".

Bernard Babkine