"D'abord, ils ont effacé notre nom", par The Guardian

Très fier de voir l'ouvrage d'Habiburahman, co-écrit avec Sophie Ansel, avoir les honneurs de l'un des plus grands quotidiens du monde, The Guardian. A travers cet article, publié à l'occasion de la sortie du livre en Australie, nous espérons que la voix de Rohingyas sera mieux entendue.

Retrouvez l'article complet



D'ABORD, ILS ONT EFFACÉ NOTRE NOM

Un Rohingya parle


Habiburahman, Sophie Ansel

Le premier témoignage d’un Rohingya en France


Un ouvrage apporté aux éditions La Martinière, via Litcom

D'ABORD, ILS ONT EFFACÉ NOTRE NOM Un Rohingya parle Habiburahman, Sophie Ansel. Le premier témoignage d’un Rohingya. Un ouvrage apporté aux éditions La Martinière, via Litcom

En 1982, les Rohingyas, minorité musulmane de Birmanie, sont privés du droit à la citoyenneté. Habiburahman, alors âgé de trois ans, devient apatride dans son propre pays.


Soumis au bon vouloir de la junte militaire au pouvoir, Habiburahman, comme des millions de Rohingyas, est en survie. Il raconte tout, se souvient de tout : les humiliations et les travaux forcés, l’extorsion, la ségrégation, les arrestations arbitraires, la torture…


Mais Habiburahman, qui lutte pour pouvoir étudier, a soif de justice et de liberté. Il réussit finalement à fuir la Birmanie, y laissant à contrecœur une partie de sa famille. Aujourd’hui réfugié politique en Australie, il incarne la parole des Rohingyas et s’engage pour défendre leur cause.


Ce livre est son récit et celui de tout un peuple en voie d’extermination.


Habiburahman est rohingya. Né en 1979 en Birmanie, il réside et travaille actuellement à Melbourne (Australie) où il a fondé une association pour soutenir sa communauté.


Sophie Ansel est journaliste, auteur et réalisatrice. Elle a vécu plusieurs années en Asie où elle a croisé le chemin d’Habiburahman et a décidé de l’aider à raconter son histoire.