Le 7 janvier 1940 : "Il pleut, il pleut, bergère."


Le 7 janvier 1940 est un dimanche.


Et c'est toujours la Drôle de guerre.


La France se moque d'Adolf Hitler en découvrant des clichés comiques, comme sur cette photo récupérée par le magazine Match daté du 4 janvier 1940.


Pendant ce temps-là, Hitler nomme Goering à la tête de l'économie allemande.


En Pologne, l'Allemagne nazie détruit les monuments historiques : à Riga, mais aussi à Cracovie, Lodz, Gniezna, et dans tous les villages et provinces, les chapelles, statues de personnalités, ou les simples croix de pierre que l'on trouve le long des routes sont détruites.


L'Armée rouge peine à conquérir la Finlande. La neige de l'hiver recouvre les chars russes. Mais les troupes soviétiques continuent de s'entraîner par 50 à 60 degrés en dessous de zéro. On estime leurs effectifs, sur ce front, à plus de 500 000 hommes. Peut-être même 600 000… La Finlande se vante d'en avoir "tué" 50 000.


La Grande-Bretagne craint une tentative d'invasion allemande.


Les États-Unis, qui souhaitent rester neutres, protestent contre les retards que crée le contrôle des navires de commerce par la Grande-Bretagne. Celle-ci traque les marchandises de contrebande à destination de l'Allemagne.


Et pendant ce temps-là aussi, un "empêcheur de tourner en rond", le colonel de Gaulle, commandant par intérim des chars de la Ve armée à Wangenbourg en Alsace, rédige dans son coin un mémo pour gagner la guerre…